MOLLET Louis (ou MOLET ?)

Né le 3 juin 1840 à Paris ; y demeurant, 86, rue Baudricourt (XIIIe arr.) ; journalier ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Ancien militaire, il fut, pendant le 1er Siège, sergent à la 3e compagnie de marche du 184e bataillon de la Garde nationale et continua son service sous la Commune de Paris ; nommé lieutenant le 15 avril 1871, il participa à la sortie de Châtillon les 4 et 5 avril. Le 20, il occupa le fort de Bicêtre ; le 21, il alla à la redoute des Hautes-Bruyères. Le 27, il était envoyé dans les tranchées de Cachan et fut fait prisonnier vers 11 heures du soir.
Il affirma ne pas avoir d’antécédents judiciaires. Les renseignements obtenus sur lui étaient mauvais (selon la police). Sa femme aurait été cantinière. Il fut condamné, le 19 janvier 1872, par le 19e conseil de guerre, à dix ans de détention. Sur une notice individuelle de Thouars (Deux-Sèvres) en date du 13 juin 1876, le directeur le juge ainsi : « ouvrier assez habile, il aime le travail et la famille et manifeste dans sa correspondance des sentiments qui me disposent à ajouter foi à la sincérité de son repentir » ; il obtint une remise de cinq ans le 14 juillet 1876.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66450, notice MOLLET Louis (ou MOLET ?), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/745. Le nom est orthographié Molet en 1869 dans une pièce du commissariat de police de la Gare, XIIIe arr.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément