MOLLIEN Modeste

Né le 27 août 1829 à Amiens (Somme) ; demeurant à Paris, 1, chemin des Deux-Frères (XVIIIe arr.) ; joigneur (chargé d’assembler les morceaux d’une chaussure) ; communard.

Il était marié, père de quatre enfants.
Membre du conseil de la légion du XVIIIe arr., il aurait pris une part active à la journée du 18 mars 1871. Il fut condamné par contumace, le 3 février 1873, par le 19e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis le 30 septembre 1873, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple ; peine commuée le 11 mars 1874, en dix ans de bannissement, puis remise le 8 mai 1879 ; il résidait à Bruxelles (où il était arrivé en mai 1874).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66454, notice MOLLIEN Modeste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/795, et H colonies 259. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1325). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 277884 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément