MONFORT Achille, Pierre

Né le 1er septembre 1829 à Paris ; y habitant, 42, rue de Sèvres ; journalier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était célibataire. Il fut condamné à l’âge de dix ans pour vol et vagabondage, et détenu quatre ans à la Roquette ; puis il fit onze ans dans l’armée où il eut le grade de caporal.
Employé, pendant le 1er Siège, à l’assistance publique, il le demeura jusqu’à la mi-janvier 1871. Il s’engagea ensuite au 29e régiment de ligne pour la durée de la guerre mais ne combattit pas. Il fut, sous la Commune de Paris, caporal aux Vengeurs de Paris, et fut condamné, le 22 janvier 1872, par le 11e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée : il avait déclaré au cours de l’information « avoir tant tiré de coups de fusil contre la troupe qu’il ne pouvait en préciser le nombre ». Il mourut à l’hôpital de la presqu’île Ducos, le 4 mars 1877.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66490, notice MONFORT Achille, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/831, n° 1151 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément