MONGIE Jean, Étienne

Né le 28 novembre 1833 à Paris ; y demeurant, 26, rue des Vertus (IIIe arr.) ; scieur de pierre ; communard.

Il était célibataire. En 1851 ou 1853, il avait subi une condamnation à trois jours de prison pour coups ; il avait fait un congé dans l’artillerie et avait pris part à l’expédition de 1859 en Italie comme simple canonnier.
Pendant le 1er Siège, il avait servi les pièces des remparts ; licencié le 17 mars 1871, il reprit son travail. Le 15 avril, il se fit incorporer dans une batterie fédérée du IIIe arr. ; fait prisonnier le 28 mai à Belleville, XIXe arr., il fut condamné, le 8 janvier 1872, par le 19e conseil de guerre, à cinq ans de détention ; le 17 juillet 1875, il vit sa peine réduite à quatre ans ; le 14 juin 1877, il obtint remise de la surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66497, notice MONGIE Jean, Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/786, n° 67.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément