MONGIN Auguste

Né le 21 juin (année ?) à Blaye (Gironde) ; demeurant à Paris, 57, rue Galande (Ve arr.) ; employé ; communard.

Il était célibataire. Il avait été condamné à un mois de prison et 50 f d’amende pour vente de vin falsifié.
Ancien militaire, il servit comme lieutenant, pendant le 1er Siège, à la 1re compagnie sédentaire du 248e bataillon de la Garde nationale. Élu capitaine lors de l’insurrection, il exerça par intérim les fonctions de commandant du bataillon sédentaire ; il aurait abandonné son bataillon le 5 mai 1871 et se serait tenu à l’écart de la lutte.
Arrêté le 26 août 1872, il fut condamné, le 17 septembre 1872, par le 14e conseil de guerre, à cinq ans de détention ; le 19 octobre 1876, il obtint remise du reste de la détention et de la surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66499, notice MONGIN Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/783.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément