MONIN

Ingénieur ; adhérent de l’AIT à Paris ; communard.

Membre du Club démocrate socialiste du XIIIe arr. de Paris qui adhéra en bloc à l’Internationale, le 25 novembre 1870 (cf. Dict., t. IV, p. 50).
Monin s’affilia au Club le 16 décembre 1870.
Réfugié en Suisse après la Semaine sanglante de mai 1871, il fut un des 54 « proscrits de la Commune » qui signèrent l’adresse Au citoyen Garibaldi, 4 pages imprimées, Genève, 27 janvier 1875 (Archives Claris IFHS). Employé dans une maison de commerce à Genève, Monin s’occupait de la vente à la criée.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66508, notice MONIN, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 8 mars 2020.

SOURCE : Arch. PPo., B a/432.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément