MONSALIER Alexandre

Né le 13 décembre 1852 à Paris ; y demeurant, 54, avenue de Saxe (XVe arr.) ; serrurier ; communard.

Il était célibataire. Pendant le 1er Siège, il était volontaire à la 1re compagnie de marche du 156e bataillon de la Garde nationale, et il continua son service après le 18 mars 1871. Au début de mai, il partit avec son bataillon pour Villejuif. Repoussé le 24, il suivit le 25 sa compagnie au fort de Bicêtre et se replia le même jour dans Paris. Le 27, il s’échappa par la porte de Romainville, et tomba aux mains des Prussiens qui le remirent aux soldats de Versailles le 28.
C’était un excellent ouvrier, et il n’aurait servi que pour aider sa mère, veuve, et ses deux frères. Il fut condamné, le 25 avril 1872, par le 8e conseil de guerre, à un an de prison et cinq ans de surveillance, qui furent commués le 10 juillet 1872, en cinq ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66548, notice MONSALIER Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/745.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément