MORIN Jean, Maximilien, Henry

Né le 4 juillet 1823 à Saint-Martin-de-Nigelles (Eure-et-Loir) ; demeurant à Paris, 9, rue Jolivet (XIVe arr.) ; maçon ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Soldat de la classe 43, il avait été réformé pour faiblesse de constitution après trois mois passés au 29e régiment de ligne. Il habitait Paris depuis une trentaine d’années.
Pendant le 1er Siège, il fut simple garde dans une compagnie sédentaire du 136e bataillon ; après l’armistice, il reprit son travail, puis rejoignit son bataillon. Il fut fait prisonnier le 28 mai 1871 à Ménilmontant, XXe arr. Il travaillait depuis quinze ans au cimetière Montparnasse.
Condamné, le 17 avril 1872, par le 9e conseil de guerre, à cinq ans de détention, à la privation des droits civiques et à la surveillance à vie, il vit sa peine réduite à trois ans le 22 février 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66737, notice MORIN Jean, Maximilien, Henry, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/771.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément