MORINVILLE Joseph

Né le 3 janvier 1840 à Nancy (Meurthe) ; demeurant à Paris, 62, rue de Romainville (XIXe arr.) ; cordonnier ; communard.

Il était célibataire. Les renseignements recueillis sur lui n’étaient « pas mauvais » ; du 20 février 1856 au 2 avril 1859, il avait subi quatre condamnations de trois à dix-huit mois de prison, dont trois pour vol et une pour mendicité ; à partir de 1859, il ne fit l’objet d’aucune poursuite.
Pendant le 1er Siège, il appartint à la 2e compagnie de marche du 157e bataillon de la Garde nationale. Après l’armistice, il reprit son travail qu’il cumulait avec celui de blanchisseur. Il dut rejoindre bientôt son bataillon pour manque de travail ; le 12 mai 1871, il se trouvait à Passy (XVIe arr.). Fait prisonnier dans la nuit du 21 au 22 mai, il fut condamné, le 18 juin 1872, par le 16e conseil de guerre, à un an de prison et à cinq ans de surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66754, notice MORINVILLE Joseph, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/762.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément