BEDEAUX René

Employé du PLM ; militant du Syndicat national des chemins de fer.

Employé aux écritures au service de la voie de la Compagnie du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée), René Bedeaux était un militant très actif du Syndicat national des chemins de fer. Successivement secrétaire du groupe de Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) et du groupe de Paris PLM, il commença à se signaler à l’attention vers 1903.

Le 15 novembre 1903, il conduisit la délégation qui, au nom du Syndicat national, présenta pour la première fois au directeur PLM, Noblemaire, un cahier de revendications sur la réglementation des échelles de traitements, celle de l’avancement, des congés annuels et des sanctions disciplinaires.

Dans le courant de l’année 1904, la Compagnie du PLM ayant licencié de nombreux ouvriers des ateliers de Paris, Arles et Oullins, Bedeaux mena une vive action de protestation contre ces renvois qui touchaient en majorité des syndiqués ; ses interventions dans les meetings auxquels assistaient les élus socialistes parisiens : Jean Colly, Paul Fribourg, Alexandre Millerand, Gustave Rouanet, etc., étaient remarquées ; il se montra également partisan résolu du rachat des chemins de fer par l’État.

Au début de l’année 1905 il participa à la création du comité de grève du réseau PLM, initiative qui lui fut reprochée par le conseil d’administration du Syndicat national.

Secrétaire du réseau PLM à sa fondation, en 1904, Bedeaux fut également nommé, au congrès national de 1906, secrétaire de l’Orphelinat des chemins de fer, œuvre du Syndicat national.

Il semble qu’il ait abandonné peu après l’action militante.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article668, notice BEDEAUX René, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 9 novembre 2022.

SOURCES : Arch. PPo., Ba/1413, notes des 27 octobre et 6 novembre 1904. — Tribune de la Voie ferrée, 6 décembre 1903 et 5 mars 1905.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément