MOULIN Hippolyte, Alexandre, Julien

Né le 12 juin 1832 à Paris, mort en juin 1884 à Charenton (Seine) ; sculpteur ; demeurant, en 1871, rue de Vaugirard, 108, à Paris, VIe arr. ; communard, appartint à la Commission fédérale des artistes élue le 17 avril 1871.

Félix Bracquemond, <em>Le buste de la République par Moulin</em> (en glace avec un socle de pierres), New York Public Library
Félix Bracquemond, Le buste de la République par Moulin (en glace avec un socle de pierres), New York Public Library

Sculpteur, Hippolyte Moulin fut élève de Barye et de Auguste Ottin, futur communard. Il vivait de cours d’anglais et d’allemand, mais son travail fut remarqué au Salon où il obtint quatre médailles en vingt ans.
Membre de la Garde nationale, pendant l’hiver 1870, pour occuper ses longs tours de guet, il sculpta un buste de la République dans la glace dont le souvenir est conservé par une eau-forte de Félix Bracquemond.
Moulin fut un des trois organisateurs de la grande assemblée générale réunie à l’amphithéâtre de l’École de Médecine. Il appartint à la Commission fédérale des artistes élue le 17 avril 1871 (voir François Bonvin) et fut désigné en mai, avec François Feyen-Perrin et Meyer, pour veiller au musée de Cluny. Il assura également, avec Deblézer et Meyer, la sauvegarde des céramiques et objets d’art de la manufacture de Sèvres. Ch. Blanc, directeur des Beaux-Arts, membre de l’Institut, nota dans son rapport au ministre de l’Instruction publique de Versailles, le 26 mai 1871 : « Le Musée céramique de Sèvres et les plus beaux produits de cette manufacture [...] ont échappé à la destruction par les soins de M. Haquette, agent-comptable de la manufacture, auquel ont prêté assistance MM. Auguste Ottin et Moulin, statuaires. »

Il se cacha pendant la Semaine sanglante et fut ensuite protégé par Charles Blanc directeur des Beaux-Arts qui fit valoir son rôle dans la protection des œuvres du Musée de Sèvres.
Sa sculpture était d’une esthétique classique. Le Musée d’Orsay présente un grand marbre : Un secret d’en haut, daté de 1875.
Il mourut à l’asile de Charenton à 52 ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66827, notice MOULIN Hippolyte, Alexandre, Julien, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 mars 2020.
Félix Bracquemond, <em>Le buste de la République par Moulin</em> (en glace avec un socle de pierres), New York Public Library
Félix Bracquemond, Le buste de la République par Moulin (en glace avec un socle de pierres), New York Public Library

SOURCES : Notes de Jean Maitron. — Eugénie Dubreuil, "Mystérieux Hippolyte Moulin", La Commune, 2016, trimestre 2, N°66.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément