MURATÉ François (en réalité MURATET Jean, Antoine)

Né le 23 avril 1837 à Decazeville (Aveyron) ; fondeur en cuivre ; communard.

Il était marié, père d’un enfant ; ancien militaire.
Lieutenant en 1871, au 206e bataillon fédéré où son frère était sergent, il fut condamné par contumace, le 22 septembre 1873, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée pour faits insurrectionnels. Il purgea sa contumace sous son vrai non (Muratet), et fut condamné, le 28 juillet 1876, à la déportation simple ; en 1877 il vit sa peine commuée en huit ans de détention, puis remise en 1879 ; il était détenu à Belle-Ile.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66943, notice MURATÉ François (en réalité MURATET Jean, Antoine), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/827. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2234). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément