NAVEAU Eugène, Étienne

Né le 31 juillet 1828 à Frétigny (Eure-et-Loir) ; journalier ; communard.

Il était marié ; sa femme et lui étaient séparés de corps depuis le 15 mars 1862.
Il servit la Commune de Paris comme sergent au 167e bataillon fédéré et fut condamné, le 11 mai 1872, par le 4e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques, peine commuée en dix ans de bannissement à partir du 24 juin 1876 ; il alla à Genève, puis gagna la Belgique où il arriva le 19 juin 1878. Remise du reste de sa peine lui fut accordée le 26 juin 1878. (Le dossier établi par la sûreté belge donne comme profession ouvrier-chocolatier et indique qu’il aurait servi la Commune avec le grade de lieutenant).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67016, notice NAVEAU Eugène, Étienne, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/815. n° 4207 S 75 (au dossier une lettre de Naveau à sa sœur, Genève, 21 mars 1878). — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 331233 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément