NÉE Ange

Ouvrier imprimeur sur étoffes sous le Second Empire ; adhérent de l’AIT.

En 1867, Ange Née était membre du Conseil de la Société de crédit mutuel des ouvriers imprimeurs sur étoffes. Il cosigna à ce titre un appel à la solidarité lorsque les principaux employeurs de cette branche se coalisèrent pour la briser. Voir Haroud Émile.
Il habitait Puteaux (Seine) et faisait partie, en septembre 1870, du bureau de la Chambre syndicale des ouvriers imprimeurs sur étoffes, adhérente de l’Internationale (cf. Dict., t. IV, p. 74).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67037, notice NÉE Ange, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 mars 2020.

SOURCE : Eugène Tartaret, Commission ouvrière de 1867. Recueil des procès-verbaux des assemblées générales des délégués et des membres des bureaux électoraux, Paris, Imp. Augros, 1868, X-320 p. — Notes de R. Skoutelsky.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément