NEIN Pierre, Adolphe

Né le 12 mai 1841 à Paris ; compositeur-typographe ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Mathieu Nein et d’Annette Guyon, Pierre Nein était typographe.
Il était marié, père d’un enfant. En 1871, il habitait au 2, rue du Haut-Pavé à oaris (Ve arr.).
De 1862 à 1867, il avait servi dans un régiment de carabiniers et dans un escadron des dragons de l’Impératrice ; libéré, il était entré comme compositeur à l’Imprimerie Nationale.
Après le 18 mars 1871, il resta 10 jours à l’Imprimerie, puis rejoignit le 183e bataillon de la Garde nationale dans lequel il avait été lieutenant lors du 1er Siège. Le 10 avril, sa compagnie le nomma capitaine adjudant-major ; le chef de la IVe légion le fit nommer ensuite capitaine d’état-major. Il reprit son travail le 16 ou 17 juillet.
Condamné, le 30 octobre 1871, par le 9e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il arriva à Nouméa le 2 novembre 1872. Il vit sa peine commuée le 12 novembre 1873 en déportation simple, puis en huit ans de détention en mars 1878 ; remise du reste lui fut faite le 15 janvier 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67045, notice NEIN Pierre, Adolphe, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 27 juin 2020.

SOURCES : ANOM Registre matricules H3379. - Arch. Nat., BB 24/793 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément