NESME Magdeleine, née Barbet

Née le 20 février 1824 à Saint-Denis-lès-Bourg (Ain). Epouse de Philibert Nesme en 1844, séparée.

Proscrite française après la défaite de la Commune de 1871, elle séjournait à Genève en 1877, où elle recevait des numéros du Bulletin de la Fédération jurassienne à mettre en vente dans son kiosque, place Chevelu.
Elle participa à un débat, lors de la commémoration de la Commune de Paris le 18 mars 1881, qui réclama la mort pour le tsar Alexandre II (Le Révolté, 2 avril 1881). A cette occasion, la police interrogea une certaine Madeleine Barbet, qui résidait à Genève depuis 1873 : "J’ai parlé de la question sociale et j’ai fait ressortir les vices de la société dirigeante", déclara-t-elle. Elle se serait faite "remarquer par ses discours empreints d’exaltation mais paraissant peu dangereux". Elle se déclare aussi séparée de son mari depuis trente ans.
Il s’agit peut-être de la même personne que Virginie Barbet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67061, notice NESME Magdeleine, née Barbet , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 4 février 2019.

SOURCE :Arch. fédérales Berne (Suisse). Flüchtlinge. Carton 53. — Note de Marianne Enckell.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément