NESSI Jacques [et non NESSY]

Né le 12 mai 1815 à Locarno (Suisse) ; fumiste à Paris ; domicilié 105, rue Mouffetard (Ve arr.) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Jacques Nessi était marié et avait un fils, Michel, Hippolyte Nessi. Pendant le Siège et la Commune de Paris, il servit comme garde dans une compagnie sédentaire du 161e bataillon ; il participa à la sortie de Châtillon le 3 avril 1871 et fut fait prisonnier, il fut envoyé sur les pontons de Cherbourg puis au fort de Quélern et à la maison de justice de Chartres ; d’après le commissaire de police du quartier Saint-Victor, Ve arr., il avait une conduite et une moralité « assez bonnes ».
Il fut condamné, le 30 mars 1872, par le 15e conseil de guerre, à la déportation simple ; il embarqua sur l’Orne le 1er janvier 1873 et arriva à l’île des Pins le 3 mai suivant ; il fut bien noté en Nouvelle-Calédonie. Il vit sa peine commuée, le 30 janvier 1877, en dix ans de bannissement, et rentra le 4 avril, par le Tage ; il obtint la remise de sa peine le 15 janvier 1879.
Voir Zwahlen D.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67063, notice NESSI Jacques [et non NESSY], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 20 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, GR 8 J 368 et GR 8 J 564. — Arch. Paris, D2R4 116. — Arch. Nat., BB 24/760 et BB 27. — ANOM COL H 94. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Arch. fédérales Berne, carton 193 (cote actuelle). — Notes de Pierre-Henri Zaidman.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément