NEUVILLE Gabriel

Né le 18 janvier 1834 à Vendôme (Loir-et-Cher) ; demeurant à Paris, 5, rue Maubuée [?] ; infirmier ; communard.

Il était non marié. Il reconnut avoir été condamné à trois ans pour vol avec effraction ; il habitait Paris depuis 1860.
Pendant le 1er Siège, il était infirmier aux ambulances de la Presse, puis à l’hôpital de Vendôme et enfin aux ambulances anglo-américaines d’Orléans. Fin avril 1871, il rentra à Paris et se fit incorporer au 21e bataillon fédéré ; il fut brancardier pendant les combats de rue. Blessé le 26 mai à la barricade du faubourg Saint-Antoine, il fut arrêté à l’hôpital.
Condamné, le 30 avril 1872, par le 20e conseil de guerre, à dix ans de détention, il obtint la remise du reste de sa peine le 14 février 1878.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67070, notice NEUVILLE Gabriel, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 22 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/796.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable