NICOLAS Félicien, Alexis

Communard

Célibataire. Le 22 octobre 1869, à Paris, il avait été condamné à treize mois de prison et 50 f d’amende pour abus de confiance et escroquerie.
Il fut condamné par contumace, le 29 mai 1873, par le 4e conseil de guerre, à vingt ans de travaux forcés et 5 000 f d’amende pour faits insurrectionnels.
Peut-être y a-t-il identité avec Nicolas Victor, Alexis, né en 1851 à Bressiers — Bressieux (Isère) ? — ouvrier chapelier, réfugié en Belgique et demeurant encore, en avril 1880, 12, rue de Prusse, à Saint-Gilles, faubourg de Bruxelles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67102, notice NICOLAS Félicien, Alexis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860 B. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément