NIGAULT Jean

Né le 12 mars 1839 à Marmagne (Saône-et-Loire) ; ouvrier aux ateliers d’Oullins (Rhône), puis aux usines Schneider au Creusot ; adhérent de l’AIT ; participant à la Commune du Creusot.

Il fut « officier de paix » (agent de police) sous la municipalité Dumay, de septembre 1870 à mars 1871 ; membre de la section de l’Internationale, il participa à la proclamation de la Commune au Creusot, le 26 mars 1871. Pour ce fait, il fut cité à comparaître le 28 juin suivant devant la cour d’assises de Chalon-sur-Saône, mais, absent, fut condamné par contumace le 9 septembre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée.
Il vécut en exil à Genève jusqu’en 1879.

Voir à Dumay Jean-Baptiste pour références et liste des membres de la section de l’Internationale en 1870, telle qu’elle résulte de nos recherches.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67133, notice NIGAULT Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 mars 2020.

SOURCES : Arch. PPo., (Testut), B a/439. — Arch. Nat. BB 27 (orthographié Nigaud).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément