NIVELLE Élie, Pierre

Né le 4 mars 1853 à Montignac (Charente) — qui peut être Montignac-Charente ou Montignac-le-Coq ; chemisier ; communard.

Pendant le 1er Siège, il appartint à une compagnie de marche du 38e bataillon de la Garde nationale et continua son service après le 18 mars 1871. Incorporé ensuite dans l’artillerie fédérée, il alla, comme simple canonnier, à Asnières où il resta trois jours ; blessé le 23 avril, il rentra chez ses parents, puis partit chez un oncle à Joinville, où il resta jusqu’à la fin de la Commune. On l’arrêta le 17 juin à Paris ; il avait de bons antécédents ; il fut condamné, le 23 novembre 1871, par le 4e conseil de guerre, à un an de prison.

Célibataire, il demeurait à Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67148, notice NIVELLE Élie, Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/731.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément