NOËL Joseph [Commune de Paris]

Né le 4 avril 1848 à Nantes (Loire-Inférieure) ; commis aux écritures ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était célibataire. Employé à l’administration des lits militaires, il avait été renvoyé en janvier 1870 pour inexactitude dans le service, puis il tomba malade.
Le 8 avril 1871, il s’enrôla à la 2e compagnie de marche du 105e bataillon de la Garde nationale ; le 8 mai il se trouvait à Malakoff, le 9 au fort de Vanves ; le 13, les hommes du 105e bataillon étaient contraints de fuir par des souterrains. À Paris, il fut employé aux travaux de terrassement des batteries du Trocadéro et fut fait prisonnier le 22 mai.
Le commissaire de police de la rue Tiphaine, XVe arr., fournit sur lui de mauvais renseignements : il vivait du produit de la prostitution. Condamné, le 18 décembre 1872, par le 20e conseil de guerre, à la déportation simple, il mourut « par immersion » le 18 octobre 1873 à l’île des Pins.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67170, notice NOËL Joseph [Commune de Paris], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 25 mars 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748 et H colonies 94.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément