NOYON Ernoud

Né le 21 avril 1831 à Avesnes (Nord) — qui peut être Avesnes-lès-Aubert, Avesnes-sur-Helpe ou Avesnes-le-Sec ; menuisier en bâtiment ; communard.

Il était marié, père de deux enfants ; ancien sergent de ville ; son père était brigadier des douanes.
Pendant le 1er Siège il fut sergent-major au 159e bataillon de la Garde nationale, puis caporal et sergent porte-drapeau à la 3e compagnie des pompiers auxiliaires de Charonne ; il continua son service sous la Commune de Paris et fut élu sous-lieutenant porte-drapeau le 15 avril 1871 ; il était délégué de sa compagnie au Comité central.
Le 5 avril 1872, il fut condamné à dix jours de prison pour injures à des agents, puis, le 30 janvier 1873, par le 5e conseil de guerre, à un an de prison et cinq ans de surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67236, notice NOYON Ernoud, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/788.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable