ONIMUS Ernest, Nicolas, Joseph, dit Sumino

Né le 6 décembre 1840 à Bantzenheim (Haut-Rhin, aux environs de Mulhouse) ; médecin et chercheur en médecine ; blanquiste.

Né au sein d’une famille de grands propriétaires terriens et d’un père médecin, il débuta ses études de médecine à Nancy et les poursuivit à Paris. Ernest Onimus termina ses études médicales à Paris en 1866.

Médecin physiologiste il fut un chercheur, un précurseur qui s’intéressa à de nombreux domaines mais dans le cadre de la physiologie.

Rédacteur du Candide, 3 mai 1865 — voir Gustave Tridon — Ernest Onimus était à cette époque un militant blanquiste et il appartint sous l’Empire à la loge l’Avenir — voir Thirifocq E.

Durant le siège de Paris par les prussiens, il faisait partie de la Commission centrale d’hygiène et de salubrité qui s’occupait de prévenir la ville assiégée des épidémies. On ne sait pas s’il participa à la Commune.

Il ne fut en tout cas vraisemblablement pas inquiété, puisqu’en 1872 son cabinet se situait rue de Lille. Il épousa Marie Esther Noémie Camuset à la mairie du VIIe arr., issue d’une riche famille provinciale. Ils eurent un fils, James.

Le docteur Onimus obtint par la suite le grand prix de médecine de l’Institut. En 1873, il fit partie du jury de l’Exposition universelle de Vienne et reçut la Légion d’honneur.
Il mourut en 1915.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67303, notice ONIMUS Ernest, Nicolas, Joseph, dit Sumino, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 mars 2020.

ŒUVRE : Le Dr Onimus a notamment écrit « De l’État mental de la population de Paris pendant les deux sièges », article paru dans la Philosophie positive, mars-avril 1872.

SOURCES : M. Dommanget, Blanqui et l’opposition révolutionnaire..., op. cit. — Vapereau, Dictionnaire universel de Contemporains. — Notice de la BNF. — Notes de Valérie Pegalajar.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément