OULÉ Théophile, Jean

Né le 3 avril 1855 à Paris ; y demeurant ; charpentier ; jeune communard.

Il était célibataire. En 1870, il fut engagé volontaire pour la durée de la guerre.
Entré le 13 mars 1871 à l’hôpital de la rue de Lourcine par suite de maladie, il en sortit le 25 avril ; incorporé au 178e bataillon de la Garde nationale, il participa à deux sorties : deux jours à Issy et huit jours au lycée de Vanves. On l’arrêta le 28 mai dans l’église de Ménilmontant, XXe arr.
Ses antécédents n’étaient « pas mauvais ». Condamné, le 18 mars 1872, par le 13e conseil de guerre, à deux ans de prison et à dix ans de surveillance, il obtint la remise du reste de sa peine le 19 novembre 1872, les dix ans de privation des droits civiques étant maintenus.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67363, notice OULÉ Théophile, Jean, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/759.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément