PAINCHAUD Ag. [Agénor ?]

Communard, chef du corps-franc des Enfants perdus, probablement exécuté pendant la Semaine sanglante.

Ancien commandant des Éclaireurs de la Seine durant le Siège, Painchaud obtint du général Bergeret l’autorisation de constituer un corps-franc sous le nom : Les Enfants perdus de Bergeret (il fut également désigné sous le terme d’Éclaireurs Painchaud ou de Tirailleurs Painchaud).

Les tirailleurs Painchaud, « presque tous enfants de quinze à dix-huit ans », descendirent le 15 mai 1871 des remparts de Paris à l’aide d’échelles, se rendirent dans le bois de Boulogne et rapportèrent des chassepots qu’ils avaient enlevés à des gendarmes.

Selon Ernest Daudet et Le Petit Journal du 30 mai, A. Painchaud aurait été arrêté dans la maison où il se cachait et fusillé place Vendôme (Ier arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67433, notice PAINCHAUD Ag. [Agénor ?], version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juin 2020.

SOURCES : J.O. Commune, 17 mai 1871. — Michel Cordillot (coord.), La Commune de Paris 1871. L’événement, les acteurs, les lieux, Ivry-sur-Seine, Les Éditions de l’Atelier, janvier 2021.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément