PARFOND née Miguet Marie, Séraphine

Née le 30 juillet 1848 à Saint-Maurice-sur-Fessard (Loiret) ; ouvrière en boutons ; communarde.

La femme Parfond était attachée, sous la Commune de Paris, à l’ambulance de Ménilmontant, XXe arr. Elle avait participé dans les derniers jours de la Commune, portant un brassard d’ambulancière, au « pillage » d’une boutique d’épicerie dont les propriétaires étaient partis en province après le 18 mars 1871 ; pillage effectué sous la direction de Roussel, commissaire de police du quartier du Père-Lachaise, XXe arr. Tout avait été transporté à l’église de Ménilmontant. Elle nia avoir pris part au pillage, mais différents objets de toilette appartenant à la propriétaire de l’épicerie furent retrouvés chez elle.
Elle fut condamnée, le 19 février 1872, par le 3e conseil de guerre, à cinq ans de réclusion.

Demeurant à Paris, elle était mariée, sans enfant.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67529, notice PARFOND née Miguet Marie, Séraphine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 2 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/756.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément