BEFFRE Léon, Gabriel

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

Né le 12 février 1896 à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), mort le 11 février 1958 à Agen (Lot-et-Garonne) ; cheminot ; syndicaliste et communiste du Lot-et-Garonne.

Fils d’un ouvrier mineur, Léon Beffre travaillait à la Compagnie de chemin de fer Paris-Orléans. En 1935, il était secrétaire de la cellule communiste de Penne-d’Agenais (Lot-et-Garonne). Le bureau comprenait : J. Besse*, secrétaire adjoint et Jugié René-Fernand, cultivateur à Auradou (Lot-et-Garonne), trésorier. En 1934, Léon Beffre dirigeait déjà la cellule, aidé par Hector Ruffe, convoyeur. Les rapports de police signalent vingt-cinq adhérents en 1932 (il s’agit sans doute de sympathisants) et cinq en 1934. Beffre s’installa à Agen en 1935, où nous le retrouvons, secrétaire du syndicat unique du PO et candidat aux élections municipales de mai.
Léon Beffre s’était marié à Castelmoron (Lot) le 26 avril 1922.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article676, notice BEFFRE Léon, Gabriel par Jean Maitron et Claude Pennetier, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Jean Maitron et Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Nat. F7/13129. — Arch. Dép. Lot-et-Garonne, cabinet du préfet, dossier n° 8. — Le Réveil socialiste, 4 mai 1935.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément