PASQUET Léon

Né le 28 novembre 1852 à Paris ; célibataire ; ouvrier papetier. Les renseignements sur sa conduite et sa moralité, donnés par le commissaire de police de son quartier, étaient « favorables ». « Par contre, ceux qui ont été pris au lendemain même de l’insurrection sont très mauvais ». Garde au 177e bataillon fédéré, il fut pris le 25 mai place Jeanne-d’Arc. Il fut condamné le 22 mai 1872 à la déportation simple ; à l’île des Pins, il fut noté ainsi : « Conduite assez bonne. Moralité satisfaisante. Peu travailleur ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67601, notice PASQUET Léon , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juillet 2009.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/840 et BB 27.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément