PASSENAUD Claude

Né le 25 avril 1841 à Saint-Flour (Cantal) ; serrurier ; adhérent de l’AIT ? ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Ancien soldat du 29e régiment de ligne, il servit comme garde pendant le 1er Siège dans une compagnie de marche du 25e bataillon.
Nommé lieutenant d’état-major sous la Commune de Paris, il était désigné, le 13 mai 1871, par le général Henry, pour inspecter le 6e secteur.
Il fut condamné par contumace, le 1er avril 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, puis, le 23 mai 1873, en jugement contradictoire, toujours par le même conseil de guerre, à deux ans de prison, 200 f d’amende et dix ans de privation des droits civiques. « Il fait encore partie de l’Internationale », est-il alors noté à son sujet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67609, notice PASSENAUD Claude, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/792. — Arch. PPo., B a/368. — Arch. PPo., B a/439, pièce 5344.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément