PASSY Jean, Eugène, Marie

Né le 7 septembre 1834 à Araches (Haute-Savoie) ; il demeurait à Paris ; horloger ; communard.

Il était marié, père d’un enfant. Garde sédentaire au 145e bataillon pendant le 1er Siège, il continua son service après le 18 mars 1871 ; incorporé à la 1re compagnie de marche lors de la formation des bataillons de guerre, il alla quinze jours au fort de Bicêtre, 24 heures à Neuilly, puis à Auteuil ; il rentra le 17 mai à Paris ; il fut fait prisonnier le 28 mai près de l’église de Belleville, XIXe arr.
Il s’adonnait à l’ivrognerie, dit un rapport de police. Condamné le 1er mai 1872 par le 7e conseil de guerre à la déportation simple, il vit sa peine commuée en cinq ans de prison avec privation des droits civiques le 5 décembre 1872 : peine réduite à trois ans, avec maintien de la privation des droits civiques, le 19 décembre 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67613, notice PASSY Jean, Eugène, Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/760.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément