PATEY Nicolas, Jules

Né le 27 juin 1828 à Corbeil-Essonnes (Seine-et-Oise) ; demeurant à Paris ; peintre en lettres ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était marié, père de trois enfants. Lors de la formation de la Garde nationale, il entra à la 3e compagnie sédentaire du 58e bataillon. Pendant le 1er Siège, il était caporal-fourrier et membre du conseil de famille ; le 18 mars 1871, il prit les armes et envahit avec son bataillon la mairie du XIe arr. où il fit partie de la délégation municipale — Voir Capellaro ; le soir, délégué au Comité central de la rue Basfroi (XIe arr.), il était chargé de rendre compte à celui de l’Hôtel de Ville de ce qui se passait dans le quartier. En même temps, il fut nommé secrétaire de Delescluze, maire du XIe arr. Au début d’avril, il quitta ses fonctions de secrétaire pour prendre celles de délégué à l’habillement avec le grade de capitaine ; vers le 21 mai, il était nommé directeur du parc d’artillerie de la place Voltaire ; quelques jours après, il démissionna pour conserver sa place de capitaine d’habillement ; il rentra chez lui le 27 et changea de quartier.

Arrêté en juillet, il ne cacha pas ses sympathies pour la Commune. Il avait eu une conduite irrégulière avant l’insurrection. Il fut condamné, le 25 mars 1872, par le 9e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques ; il arriva à Nouméa le 4 mai 1873. En déportation, il montra un « caractère soumis et tranquille » (note sans date) ; il obtint la remise de sa peine le 11 mars 1879 et rentra par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67631, notice PATEY Nicolas, Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 7 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/744 et BB 27. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Murailles... 1871, op. cit., p. 187. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément