MIOT Henri, Jules [cheminot]

Par Jean-Jacques Doré

Né le 12 mai 1881 à Orléans (Loiret), mort au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) le 29 mars 1935 ; serrurier puis cheminot du Havre ; syndicaliste de la CGT puis de la CGTU.

Fils d’un tonnelier, Henri Miot, travaillait au Mans (Sarthe) comme serrurier lorsqu’il fut mobilisé dans l’infanterie de novembre 1902 à septembre 1903. Entré aux chemins de l’Ouest comme aide-monteur au dépôt de Dreux (Eure-et-Loire) le 25 avril 1907, il fut affecté au Havre le 1er septembre 1910 lorsqu’il fut promu monteur.

Condamné à 4 jours de prison pour insultes à sentinelle en 1914, il demeura en poste au Havre pendant la guerre et fut nommé mécanicien de route le 1er août 1919.

En janvier 1920, il fut élu secrétaire adjoint du syndicat CGT des Cheminots du Havre, lorsque les minoritaires prirent le contrôle de l’organisation (Francis Fouré était secrétaire et Gabriel Jousson, trésorier). Il participa activement à la grande grève de mai mais eu la chance de passer au travers des sanctions si bien qu’en juin, il succéda à Francis Fouré qui lui avait été révoqué.

Réélu en janvier 1921, il fut appelé au poste d’archiviste de l’Union des syndicats des travailleurs des chemins de fer de l’État puis passa à la CGTU avec la majorité de ses camarades début 1922. Le bureau de la nouvelle organisation était ainsi composé Jean Roul (secrétaire), Henri Miot (secrétaire adjoint), Gabriel Jousson (trésorier) et Émile Brun (trésorier adjoint). Ils furent tous les quatre reconduits dans leurs fonctions de 1923 à 1925. Le syndicat comptait alors 120 membres.

Henri Miot s’était marié au Mans (Sarthe) le 26 novembre 1903 avec Jeanne Mouchel et habitait 201 rue du Bois au coq au Havre-Graville où il mourut le 29 mars 1935.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6767, notice MIOT Henri, Jules [cheminot] par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 8 septembre 2020, dernière modification le 13 novembre 2021.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Nat. F7/13676. — Arch. dép. Seine-Maritime Sûreté générale, rapports mensuels des commissaires spéciaux non classés, 1 MP 611 Radiés du carnet B, 4 MP 2521 Fonctionnaires 1911-1936, 2 Z 182, 2 Z 157. — Arch. Dép. Loiret État civil, Registre matricule militaire.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément