PAUTAUBERGE Pierre

Né le 16 octobre 1841 à Calès (Dordogne) ; demeurant à Paris-La Chapelle, 4, rue Jessaint (XVIIIe arr.) ; tailleur de pierre ; communard.

Il était célibataire. Il avait fait un congé au 10e régiment de ligne, de 1861 à 1868.
Pendant la guerre, il avait repris du service dans ce régiment comme canonnier avec grade de brigadier. Il fut renvoyé dans ses foyers le 18 mars 1871. Vers le 10 ou le 15 avril, il accepta les fonctions de capitaine préposé à la garde des pièces d’artillerie déposées sur la Butte-Montmartre (XVIIIe arr.), ainsi que rue des Rosiers et sur la place Saint-Pierre ; le 21 mai, lors de l’entrée des troupes, il regagna son domicile et ne prit aucune part aux combats. On l’arrêta le 17 juin, chez lui.
Il était sans opinion politique ; il avait un frère sergent au 34e régiment de ligne. Condamné, le 21 mars 1872, par le 15e conseil de guerre, à la déportation simple, il vit sa peine commuée en cinq ans de prison avec privation des droits civiques ; le 25 mars 1874, il obtint une remise de deux ans.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67687, notice PAUTAUBERGE Pierre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/767.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément