PAYEN Amélie

Parfumeuse ; adhérente de l’AIT ; communarde.

Amélie Payen figure sur une liste des adhérents de la section du Panthéon de l’Association Internationale des Travailleurs. (Cf. Dict., t. IV, p. 61). Elle demeurait au 48, avenue Daumesnil, à Paris.
Elle fut arrêtée après la Commune de Paris. Elle se serait plus tard exilée en Grande-Bretagne, où elle aurait vécu avec Léo Melliet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67704, notice PAYEN Amélie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 décembre 2020.

SOURCE : Paul Martinez, Paris Communard refugees in Britain, 1871-1880, thèse, University of Sussex, 1981. — Note de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément