PELLAPRAT Émile, Auguste

Né le 14 août 1853 à Paris ; y demeurant ; monteur en bronze ; communard.

Il était célibataire. Il n’avait pas fait partie de la Garde nationale pendant le 1er Siège (peut-être parce qu’il était sujet à des crises d’épilepsie), mais appartint sous la Commune de Paris, au 115e bataillon fédéré ; il s’était laissé enrôler, dit-il, parce qu’il était sans ressource. Il fit une sortie à Issy, fut blessé lors de l’attaque du parc des Oiseaux et soigné à l’ambulance du Luxembourg.
Fait prisonnier, il fut condamné le 11 mars 1872, par le 9e conseil de guerre, à la déportation simple et à la privation des droits civiques ; le 7 décembre 1872, il se vit remettre sa peine, sauf la privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67772, notice PELLAPRAT Émile, Auguste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/760.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément