PÉRIER Isaure (Marie, Blanche, Joséphine, Isaure), épouse REY

Par Jean-Louis Robert

Née à Paris le 25 septembre 1839, morte à Paris le 5 février 1930  ; éducatrice, puis directrice d’institution scolaire, communarde.

Fille du révolutionnaire Michel-Ange Périer, Isaure Périer fut tôt active dans la Société pour l’instruction élémentaire où elle se lia avec des milieux républicains fort divers. Elle fut ainsi amie de Paul Maritain et de Gabrielle Favre, la fille de Jules Favre (elle joua ainsi une pièce de ce dernier en 1866 (Dis moi qui tu hantes ?). Mais elle se lia plus étroitement encore avec la mouvance des femmes qui militaient pour la démocratisation de l’enseignement comme André Léo et Noémie Reclus. Elle participa au projet d’école d’Andé Léo en juillet 1870 comme professeur d’anglais.
Pendant la Commune, elle accepta de participer à la Commission instituée pour organiser et surveiller l’enseignement dans les écoles de filles (JO, 22 mai). Elle dut ensuite s’exiler en Suisse où elle fréquenta les milieux libertaires. Bakounine la cite à plusieurs reprises dans ses lettres. Elle y épousa en 1864 Aristide Rey, journaliste communard qui devint député républicain de l’Isère dans les années 1880. Elle dirigea à Porrentruy un pensionnat de jeunes filles qui obtint un grand succès. Elle fut l’exécutrice testamentaire d’André Léo en 1900. Elle vivait alors à Paris et à Grenoble, où elle fit don d’œuvres au musée des Beaux-Arts.
Elle publia deux ouvrages de vulgarisation scientifique qui connurent un vrai succès et furent plusieurs fois réédités : Simples entretiens sur la physique et la cosmographie, Paris, Hachette, 1873 et Travailleurs et malfaiteurs microscopiques. Microbes, ferments, Paris, Hetzel, 1884.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67875, notice PÉRIER Isaure (Marie, Blanche, Joséphine, Isaure), épouse REY par Jean-Louis Robert, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 octobre 2021.

Par Jean-Louis Robert

SOURCES : Archives Lucien Descaves IIHS Amsterdam

SOURCES : J.O. Commune, 22 mai 1871. — Archives Lucien Descaves IIHS Amsterdam. — Notes de J.-P. Bonnet.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément