PÉRINET Jean, Louis, Edmond

Né le 5 juin 1834 à Bouilly [?] (Marne) ; demeurant à Paris, 22, rue des Petits-Carreaux (IIe arr.) ; aide-cuisinier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Il avait été condamné, en 1857, à cinq jours de prison pour vol.
Simple garde dans la 5e compagnie sédentaire du 181e bataillon, il continua son service sous la Commune de Paris ; contraint, dit-il, de passer dans une compagnie de marche le 18 mai 1871, il se serait fait exempter dès le lendemain par le conseil de révision. Arrêté, le 22 mai, près de l’École militaire, il fut condamné, le 14 mars 1872, par le 8e conseil de guerre, à la déportation simple.
Il arriva à Nouméa le 8 décembre 1873. Sa peine fut commuée le 26 juin 1878 en sept ans de détention, puis remise le 15 janvier 1879 ; il rentra par la Loire.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67889, notice PÉRINET Jean, Louis, Edmond, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 14 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/777. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément