PÉROTIN Hilaire

Né vers 1839 à Melle (Deux-Sèvres) ; ouvrier chaudronnier ; suspecté d’appartenance à la Commune de Paris en 1871.

Sa mère, veuve depuis 1869, habitait Melle ; âgé de 32 ans, Pérotin arriva dans cette ville en juin 1871, déclarant au maire qu’il avait quitté Paris le 16 du même mois sous un déguisement.
D’après ses déclarations, il était électeur dans le XIIIe arr. de Paris et habitait, 99, rue de la Glacière. Il présenta un livret d’ouvrier chaudronnier qui n’avait pas été visé depuis plus d’un an, mais il affirma que, depuis cette époque, il avait travaillé chez deux patrons à Paris.
Un rapport du sous-préfet de Melle au préfet des Deux-Sèvres, en date du 1er juin 1871, signala que, depuis qu’il était à Melle, Pérotin avait tenu des propos subversifs ; le maire l’avait menacé de poursuites si dans ses conversations il en venait comme il l’avait déjà fait plusieurs fois à glorifier la Commune et ses adhérents. D’après ce même rapport Pérotin se serait borné à répondre qu’il ne pourrait pas « dire de mal de gens dont il ne savait que du bien ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67922, notice PÉROTIN Hilaire, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 avril 2020.

SOURCE : Arch. Dép. Deux-Sèvres, 4 M 6/23.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément