PETIAU Hygiès

Né le 21 février 1842 à Saint-Amand-les-Eaux (Nord), mort le 15 septembre 1904 à Paris ; peintre-décorateur, libraire-éditeur ; militant de l’AIT à Paris ? ; communard.

Hygiès Petiau en 1869.

Hygiès Petiau fit ses études à l’École des Beaux-Arts. Peintre-décorateur, il débuta au Salon de 1868 (« Une sortie du bal de l’Opéra »). Il a décoré plusieurs hôtels particuliers en France et en Belgique, et a participé entre autres à la décoration du casino de la Jetée-promenade de Nice. Il a peint de nombreux tableaux à l’huile représentant des bouquets ou des paysages qui sont restés en général dans la famille. Il a aussi laissé des dessins et des gravures, dont un portrait d’Eugène Varlin qui est l’un des plus reproduits.

Républicain sous le Second Empire, il fut emprisonné à la Santé en février 1870, puis condamné à 5 ans de prison lors du procès de Blois en août 1870. Il fut libéré dès septembre après la chute de l’Empire.
Le 4 février 1871, il était président de séance d’une réunion des Comités électoraux républicains du XVIIIe arr. de Paris en vue des élections législatives du 8 février.

En mai 1871, Hygiès Petiau signait au nom de la « commission administrative » de la section de l’Internationale Grandes-Carrières de Montmartre. (Cf. Dict., t. IV, p. 55). Il déclara lors de son procès qu’il n’était pas adhérent de l’AIT : ce serait « à la suite d’un quête de bienfaisance que mon nom s’est trouvé sur une liste d’adhésion à cette société ».
Il était chef du Bureau des Élections à l’Hôtel de Ville pendant la Commune de Paris.
Il fut condamné, en 1871, à six mois de prison pour complot contre l’État.

Il se maria à Mathilde dite Anaïs Vernier le 18 mars 1879.
Son prénom Hygiès a parfois été considéré par erreur comme son nom de famille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68051, notice PETIAU Hygiès, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 septembre 2020.
Hygiès Petiau en 1869.
Hygiès Petiau en 1867 (archives Pierre Petiau).
Gravure d’Eugène Varlin par Hygiès Petiau.
Tableau représentant Sucy, huile sur toile d’Hygiès Petiau, 1882 (photo de Pierre Petiau).

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/731. — Arch. PPo., B a/441 (Testut, 28 avril 1877). — Journal rédigé par Hygiès Petiau à partir de 1877 (archives familiales). — Notes de Pierre Petiau.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément