PETIT

Communard

Garde, en 1871, au 195e bataillon fédéré ; il n’y resta que jusqu’au 20 avril, car, dès le début du mois, il fut employé à la mairie du XIe arr. Il aida à expulser des religieuses, et fut condamné, le 5 juillet 1872 (?), par le 5e conseil de guerre ; sa peine fut commuée le 11 août 1876 en cinq ans de détention. Voir Semblat.

Il y a probablement identité avec Louis Petit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68061, notice PETIT, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/771.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément