PETIT Jules, Jean, dit Delaloz

Né vers 1826 ; mécanicien ; communard.

Il était marié, père de deux enfants. Sous la Commune de Paris, il fut délégué au comité de la XVIIe légion et commandant du 132e bataillon de la Garde nationale à Levallois.
Il fut condamné par défaut, à Paris, en 1872, à six mois de prison pour vol, puis, le 9 décembre 1872, par le 19e conseil de guerre, aux travaux forcés à perpétuité. Réfugié à Londres, il fit partie, en 1872, de la Loge La Fédération.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68093, notice PETIT Jules, Jean, dit Delaloz, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 19 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/864. — Arch. Min. Guerre 19e conseil (n° 661). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément