PEYROUTON Bernard, Henri, Yves

Né le 15 juin 1843 à Tarbes (Hautes-Pyrénées) ; ingénieur ; communard.

Il était le frère d’Abel Peyrouton.

Sous la Commune de Paris, c’est sans doute lui (Peyrouton B.) qui fut désigné comme « ingénieur chef du service des concessions et voitures » à la date du 24 avril 1871 (Murailles... 1871, p. 347). Peyrouton fut par ailleurs chargé, à titre provisoire, de l’inspection principale de l’éclairage de Paris.
Il fut condamné par contumace, le 13 décembre 1872, par le 3e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Après la défaite de la Commune, il se réfugia en Belgique, où son arrivée à Saint-Josse-ten-Noode fut officiellement enregistrée à la date du 12 mars 1872. Il gagna ensuite Londres le 12 décembre 1873.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68161, notice PEYROUTON Bernard, Henri, Yves, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 6 février 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/859 B. — Arch. PPo., listes de contumaces. — J. O. Commune, 8 avril 1871. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément