PHILIPPE Alexandre

Né le 4 octobre 1841 à Paris ; garçon de recette ; communard.

Célibataire, il vivait en concubinage. Garde, pendant le 1er Siège, au 60e bataillon, il se remit au travail après l’armistice ; le 12 ou le 13 mars 1871, il reçut l’ordre, dit-il, de réintégrer son bataillon ; le 4 avril, il participa à l’affaire de Châtillon ; il reprit son service de garçon de recette, mais continua de toucher sa solde ; le 28 avril, il était conduit à la barricade des Moulineaux et, le 29, fait prisonnier.
D’après le commissaire de police du quartier Saint-Victor, Ve arr., les renseignements recueillis sur son compte étaient bons. Condamné, le 13 mars 1872, par le 9e conseil de guerre, à cinq ans de détention, à la privation des droits civiques et à la surveillance à vie, il vit sa peine commuée, le 12 septembre 1872, en trois ans de prison avec privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68187, notice PHILIPPE Alexandre, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/746.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément