MONGIN Pierre, André, François

Par René Lemarquis

Né le 28 février 1902 à Bar-sur-Aube (Aube) ; cheminot de la Compagnie de l’Est ; syndicaliste CGTU de Haute-Marne ; communiste.

Fils d’un corroyeur, Pierre Mongin entra à la Compagnie des chemins de fer de l’Est à Chaumont (Haute-Marne) le 20 août 1929, venant de Courbevoie (Seine) où il était tourneur-outilleur. Il milita au syndicat CGTU des cheminots et fut licencié le 24 janvier 1930 pour distribution d’une brochure communiste dans les ateliers. Il remplaça quelque temps Joseph Navoizat*, chargé en août 1931 de la direction de La Dépêche de l’Aube, au secrétariat de la région troyenne du Parti communiste. Il intervint dans les meetings du SRI en décembre 1931, au cours de la campagne de solidarité pour Rebhan. Il aurait été alors secrétaire du sous-rayon de Chaumont. L’assemblée départementale du PC avait prévu sa candidature aux élections législatives dans la circonscription des Deux-Bars mais, ce fut Louis Legros qui se présenta.
Pierre Mongin s’était marié le 1er mars 1921 à Courbevoie.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6821, notice MONGIN Pierre, André, François par René Lemarquis, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 19 mars 2012.

Par René Lemarquis

SOURCES : Arch. Nat. F7/13124. — La Dépêche de l’Aube, 1931-1932. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément