PICOUD Marie

Ouvrière de Lyon ; militante de l’AIT ?

Elle signa avec Virginie Barbet et beaucoup d’autres femmes une adresse de caractère révolutionnaire et socialiste aux femmes des grévistes du Creusot, en avril 1870 (cf. Testut, l’Internationale, pp. 92-94). Voir Barbet V.
Vraisemblablement, elle faisait partie de l’Internationale.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68303, notice PICOUD Marie, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 avril 2020.
rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément