PIENNE Louis, Désiré

Né le 1er juin 1826 à Cramant, arr. d’Épernay (Marne) ; ouvrier boulanger ; communard.

Il était marié, sans enfant. Il avait subi deux condamnations, en 1846 et 1852, à 16 F d’amende chacune, pour outrages envers agents de la force publique et tromperie sur le poids du pain mis en vente.
Pendant le 1er Siège, il appartint à la 8e compagnie sédentaire du 163e bataillon de la Garde nationale et continua son service jusqu’au 24 mai 1871 ; il chercha alors refuge dans le quartier de la Villette, XIXe arr. Il s’était proclamé « partageux » au club de l’église Saint-Jacques-du-Haut-Pas, Ve arr. On nota à sa décharge qu’il avait prévenu un gardien de la paix qu’il allait être arrêté par la Commune et celui-ci avait pu fuir. Par contre, il s’était vanté d’avoir été blessé au pied derrière une barricade.
Il fut condamné, le 13 janvier 1872, par le 16e conseil de guerre, à cinq ans de détention. À Thouars (Deux-Sèvres), il était dit « hargneux et indiscipliné » ; ses idées insurrectionnelles ne s’étaient « aucunement modifiées » (rapport du 11 juillet 1876).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68314, notice PIENNE Louis, Désiré, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 24 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/738. — Arch. Dép. Marne, 30 M 17 et 30 M 19.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément