PLANHARD Antoine, Justin, Isidore

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 20 septembre 1839 à Saint-Geniez-d’Olt (Aveyron) ; feuillagiste puis directeur à la Compagnie du gaz à Villeneuve-Saint-Georges (Seine-et-Oise, Val-de-Marne) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Guillaume Planhard et de Léocadie Girau, célibataire, ancien sergent-major, 10 ans de service, lieutenant à la 4e compagnie des francs-tireurs de Paris, il combatit le 18 octobre 1870 à Châteaudun où il fut blessé ; domicilié à Paris, 63 rue de Cléry, il fut élu le 3 avril 1871, capitaine de la 3e compagnie du 268e bataillon de la Garde nationale regroupant plusieurs anciens francs-tireurs de Paris (reprenant l’appellation de francs-tireurs de Paris), puis élu chef de bataillon le 15 avril, et ensuite promu lieutenant-colonel affecté à la défense des remparts Sud-Ouest sous les ordres de La Cécilia.

Condamné par contumace à la déportation en enceinte fortifiée le 1er décembre 1872, arrêté sous une fausse identité, après une tentative d’évasion du commissariat, il fut condamné le 20 janvier 1874 à la déportation simple par le 4e Conseil de guerre, transporté en Nouvelle-Calédonie par le Var (13e convoi), arrivé le 23 juillet 1875. Sa peine fut remise le 31 décembre 1878 avec d’autre déportés « en raison des services qu’ils ont rendu pendant l’insurrection canaque » ; il rentra par le Navarin. Il devint directeur à la Compagnie du gaz à Villeneuve-Saint-Georges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68536, notice PLANHARD Antoine, Justin, Isidore par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 28 avril 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/809. — Arch. PPo., listes de contumaces et listes d’amnistiés. SHD 8 J 4e conseil 778 et 6e conseil 612, Ly 93 ; Arch. Nat., BB 24/809 ; Arch. PPo., listes de contumaces et listes d’amnistiés ; Redon (L.), Les Galères de la République. Paris : Presses du CNRS, 1990, p. 25 ; Ledeuil (E), Campagne des Francs-tireurs de Paris-Châteaudun. Illustrations par Pierron. Saint-Ouen (Seine) : Bibliothèque du franc-tireur, 1896 ; Journal Officiel, 1er janvier 1879.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément