PLICY Georges

Né le 15 février 1828 à Hayange (Moselle) ; demeurant à Paris, rue Vandrezanne (XIIIe arr.) ; communard.

Marié, père d’un enfant, Georges Plicy était chauffeur au gaz. Caporal au 185e bataillon de la Garde nationale au moment du 18 mars 1871, il fut élu sous-lieutenant, au début d’avril, puis capitaine le 18 mai. En avril, il occupa le fort de Bicêtre durant vingt jours, alla ensuite à Villejuif du 24 au 29 avril, tint la barricade du boulevard de Port-Royal du 22 au 24 mai, et cessa alors de participer à la lutte.
Deux certificats en sa faveur furent fournis, dont l’un d’un patron qui s’offrait à l’occuper. Il aurait agi sous l’influence de sa femme, « mégère de la pire espèce », arrêtée pour avoir insulté le général Chanzy, lors de son passage avenue d’Italie. Il fut condamné, le 16 décembre 1871, par le 16e conseil de guerre, à trois ans de prison et dix ans de privation des droits civiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68570, notice PLICY Georges, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 29 avril 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/738.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément