POIRIER Louis, Désiré

Né le 9 juillet 1834 à Nancy (Meurthe) ; demeurant à Paris, 84, rue de Bondy (Xe arr.) ; employé de commerce ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie, où il mourut.

Il était célibataire. Il habitait Paris depuis trois ans ; sa famille était honorable, et on recueillit sur lui de bons renseignements.
Pendant le 1er Siège, il servit comme sergent à la 2e compagnie de marche du 107e bataillon de la Garde nationale ; le 19 avril 1871, il fut élu capitaine ; du 10 au 14 avril, il se trouvait aux avant-postes de Clamart ; du 20 au 25, il était au fort d’Issy, et, le 26, à la barricade des Moulineaux ; il rentra à Paris le 7 mai, en repartit le 9 avec le 17e bataillon pour le fort d’Issy ; le 12, il fut blessé ; il fut soigné à l’hôpital Saint-Martin, puis à l’hôpital des Récollets ; guéri vers le 12 septembre, il fut transféré à Versailles.
Condamné, le 4 décembre 1871, par le 5e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée, il vit sa peine commuée le 10 juillet 1872 en déportation simple ; il mourut à l’hôpital de l’île des Pins le 27 octobre 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article68645, notice POIRIER Louis, Désiré, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 1er mai 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/743 et H colonies 97.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément